En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Les formations

Les conditions d'accès à la formation auxiliaire de puériculture

ifps ext entree

L’accès à la formation s'effectue par des épreuves de sélection règlementées par l'arrêté du 16 janvier 2006 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d''état d’auxiliaire de puériculture.

Conditions d’inscription :

Pour être admis à effectuer les études conduisant au diplôme d'Etat d’auxiliaire de puériculture : les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date d'entrée en formation.

Plusieurs voies d'accès

Il existe plusieurs voies d'accès à la formation d'aide-soignant. Elles sont toutes sujetes à épreuve(s) de sélection dont les modalités varient.

  1. Candidats de droit commun.
  2. Candidats titulaires du diplôme d'Etat d'aide-soignant, du diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale ou de la Mention Complémentaire Aide à Domicile, diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et socialDiplôme d’Etat d’Aide Médico-Psychologique, en terminale ou titulaires d’un baccalauréat professionnel ASSP et SAPAT.  
  3. Candidats par voie de VAE.
  4. Candidats par modalités spécifiques à la formation des ASH de la fonction publique hospitalière.
1-Droit commun2-Candidats titulaires des diplômes précités3-VAE4-ASH

Déroulement des épreuves de sélection

Les candidats entrant dans cette catégorie doivent réussir deux épreuves, une d'admissibilité et une d'admission.

1 - Epreuve écrite d'admissibilité (aucune condition de diplôme n'est requise pour se présenter à cette épreuve)

Les épreuves écrites d'admissibilité se décomposent ainsi :

Une épreuve de culture générale d'une durée de deux heures, en lien avec le domaine sanitaire et social et comprenant deux parties ;

1 - A partir d'un texte de culture générale portant sur un sujet d'actualité d'ordre sanitaire et social, le candidat doit :

  • Expliquer les idées principales d'un texte.
  • Commenter les aspects essentiels d'un sujet traité.

 

Notée sur 12 points, elle permet d'évaluer les capacités de compréhension et d'expression écrite.

 2 - Une série de dix questions :
  • Cinq questions portant sur des notions élémentiares de biologie humaine.
  • Trois questions portant sur les quatre opérations numériques.
  • Deux questions d'exercices mathématiques de conversion.

Notée sur 8 points, elle permet de tester les connaissances en biologie ainsi que les aptitudes numériques.

 

Une épreuve de tests d'une durée d'une heure trente ayant pour objet d'évaluer les aptitudes suivantes :

  • L'attention,
  • Le raisonnement logique,
  • L'organisation.

L’épreuve est notée sur 20 points.

Les candidats ayant présenté les deux épreuves écrites doivent, pour être déclarés admissibles, obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20 à chacune d'entre elles.

Sont dispensés de l’épreuve de culture générale :

  • Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national des certifications professionnelles, délivré dans le système de formation initiale ou continue français
  • Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français
  • Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu
  • Les étudiants ayant suivi une première année d'études conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier et n'ayant pas été admis en deuxième année.

Les candidats dispensés de l'épreuve de culture générale doivent, pour être admissibles, obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20 au test.

 2 - Epreuve orale d'admission

Notée sur 20 points, elle est divisée en deux parties et consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation :

  • Présentation d'un exposé à partir d'un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions. Cette partie, notée sur 15 points, vise à tester les capacités d'argumentation et d'expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation.
  • Discussion avec le jury sur la connaissance et l'intérêt du candidat pour la profession d'auxiliaire de puériculture. Cette partie, notée sur 5 points, est destinée à évaluer la motivation du candidat.

Une note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

3 - les résultats

A l'issue de l'épreuve orale d'admission et en regard de la note obtenue à cette épreuve, le jury établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

L'admission définitive dans un institut de formation d'auxiliaires de puériculure est subordonnée à la production :

  • au plus tard le premier jour de la rentrée, d'un certificat médical attestant que le candidat n'est atteint d'aucune affection physique ou psychologique incompatible avec l'exercice de la profession ;
  • au plus tard le jour de la première entrée en stage, d'un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France.

Les candidats entrant dans cette catégorie sont sélectionnés sur la base d’un dossier comprenant les pièces suivantes :

  • Curriculum vitae.
  • Lettre de motivation
  • Attestation de travail avec appréciations pour les candidats AS, AVS et mention complémentaire, DEAMP et DEAES
  • Une copie du dossier scolaire comportant les résultats et appréciations pour les candidats issus de baccalauréats professionnels ASSP et SAPAT. L’admission est subordonnée à l’obtention du baccalauréat.
  • Titres ou diplômes permettant de se présenter à la dispense de formation

Déroulement des épreuves de sélection

Epreuve orale d'admission

Les candidats retenus se présentent à un entretien visant à évaluer leur motivation sur la base du dossier.

les résultats

A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury d’admission établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

Le candidat souhaitant acquérir le diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture par la validation des acquis de l'expérience doit justifier des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme d’auxiliaire de puériculture. Le rapport direct avec le diplôme est établi lorsque le candidat justifie avoir réalisé cumulativement au moins deux activités dans chacun des domaines suivants en lien avec le référentiel d'activités du métier en annexe I du présent arrêté :

  • Accompagnement de l'enfant dans les activités de la vie quotidienne/aide à l'infirmier ou la puéricultrice pour la réalisation des soins
  • Observation de l'enfant et mesure des paramètres liés à son état de santé et à son développement ;
  • Entretien de l'environnement immédiat de l'enfant et des matériels de soins et ludiques ;
  • Recueil et transmission des informations/accueil de l'enfant/accompagnement des stagiaires ;
  • Et au moins une activité dans le domaine : réalisation d'activités d'éveil, de loisirs et d'éducation.

Le candidat doit avoir exercé les activités pendant au moins un an, soit 1 607 heures, en équivalent temps plein de façon consécutive ou non.

En cas de validation partielle, le candidat peut opter pour le suivi et l'évaluation du ou des modules de formation correspondant aux compétences non validées ou pour une expérience professionnelle prolongée ou diversifiée préalable à une nouvelle demande de validation des acquis de l'expérience.

Peuvent être admis à suivre la formation conduisant au diplôme d’Auxiliaire de Puériculture les agents de services hospitaliers qualifiés de la fonction publique hospitalière réunissant au moins 3 ans de de fonctions en cette qualité et sélectionnés selon les modalités prévues par leur statut.

Informations extraites des textes suivants :

  • Arrêté du 16 janvier 2006 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture  (Version consolidée du 5 juillet 2018)
  • Arrêté du 16 janvier 2006 modifié relatif aux modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture (Version consolidée du 20 juillet 2018)

Contactez nous

  • Campus Tohannic - 11 rue André Lwoff - 56000 Vannes
  • +33 2 97 46 84 00
  • secretariat@ifsi-vannes.fr
  • Contact
  • Trouvez nous sur la carte
  • Ouverture du secrétariat - Accueil du public Lundi - Vendredi 8:00 - 18:00

Suivez nous...

Météo