En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Les formations

Le métier d'auxiliaire de puériculture

ap

Le métier d’auxiliaire de puériculture est défini dans l’annexe I de l’arrêté du 16 janvier 2006 relatif à la formation conduisant au Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture.

« L'auxiliaire de puériculture dispense dans le cadre du rôle propre de la puéricultrice ou de l’infirmier, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité des soins et réalise des activités d'éveil et d'éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l'autonomie de l'enfant »

Son rôle s'inscrit dans une approche globale de l'enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité.

L'auxiliaire de puériculture participe à l'accueil et à l'intégration sociale d'enfants en situation de handicap, atteints de maladies chroniques ou en situation de risque d'exclusion.

L'auxiliaire de puériculture exerce son activité sous la responsabilité de l'infirmier dans le cadre du rôle qui relève de l'initiative de celui-ci, défini par les articles R.4311-3 à R.4311-5 du code de la santé publique relatifs aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d’infirmière.

Dans les établissements et services d'accueil des enfants de moins de 6 ans, l'activité est encadrée par les articles R.2324-16 à R.2324-47 du code de la santé publique.

Textes légiférant le métier et la formation d'auxiliaire de puériculture :

  • La formation et procédure de validation des acquis :
    • Arrêté du 16 janvier 2006 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture  (Version consolidée du 5 juillet 2018)
    • Article D.4392-1 du code de la santé publique (programme et conditions de délivrance du diplôme)
    • Arrêté du 16 janvier 2006 modifié relatif aux modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience pour l’obtention du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture (Version consolidée du 20 juillet 2018)
  • Exercice de la profession :
    • Article R.4311-4 du code de la santé publique
    • Décret n° 2010-613 du 7 juin 2010 relatif aux établissements et services d'accueil des enfants de moins de six ans

Un exercice diversifié

  • L’auxiliaire de puériculture exerce son activité dans le secteur hospitalier public ou privé, en maternité, en service de pédiatrie généraliste ou spécialisé et en service de néonatologie.
  • Dans le secteur extrahospitalier, son exercice se situe en structure d’accueil d’enfants de moins de 6 ans, en PMI, en pouponnière, en maison maternelle et en structure accueillant des enfants en situation de handicap
    • L’exercice en milieu extrahospitalier est majoritaire.
    • L’exercice est possible au sein de l’Union Européenne. Toutefois, l’absence de réglementation amène à devoir prendre contact avec les autorités compétentes de l'Etat membre où l'on souhaite s'installer.

 

Un référentiel d'activités

Le texte officiel détaille huit activités qui constituent le référentiel d'activités de la profession :

  1. Prendre soin de l’enfant dans ses activités de la vie quotidienne de la naissance à l’adolescence ;
  2. Observer l’enfant et mesurer les principaux paramètres liés à son état de santé et à son développement ;
  3. Aider l’infirmier ou la puéricultrice à la réalisation de soins ;
  4. Assurer l’entretien de l’environnement immédiat de l’enfant et des matériels de soins et ludiques ;
  5. Recueillir et transmettre ses observations par oral et par écrit pour maintenir la continuité des soins et des activités ;
  6. Accueillir, informer, accompagner l’enfant et sa famille ;
  7. Réaliser des activités d’éveil, de loisirs et d’éducation ;
  8. Accueillir et accompagner des collègues et des stagiaires en formation.

 

ap2

Des perspectives d'évolution

Le métier d’auxiliaire de puériculture offre diverses perspectives d’évolution. Dès la première année, une passerelle est possible pour obtenir le diplôme d'Etat d'aide-soignant car certains modules sont communs aux 2 diplômes. Après trois ans d’expérience en tant qu’auxiliaire de puériculture, il est aussi possible de se présenter au concours d’éducateur de jeunes enfants et de bénéficier d’une formation adaptée en rapport aux compétences déjà acquises. L’accès à la formation infirmière est également possible.

 

Futur professionnel ? Quelles sont les aptitudes à développer ?

Le métier d’auxiliaire de puériculture nécessite:

  • Des compétences techniques et relationnelles :
    • Une attention particulière à l'autre : enfant et sa famille
    • Une capacité à travailler avec l'ensemble des professionnels du champ sanitaire et social.
  • Une concentration soutenue sur des amplitudes horaires importantes
  • Une curiosité pour acquérir des connaissances tout au long de sa vie professionnelle.

Quelques aptitudes attendues :

  • Responsabilité
  • Engagement
  • Réflexivité
  • Rigueur et méthode,
  • Organisation et travail en équipe,
  • Résistance physique et mentale

Contactez nous

  • Campus Tohannic - 11 rue André Lwoff - 56000 Vannes
  • +33 2 97 46 84 00
  • secretariat@ifsi-vannes.fr
  • Contact
  • Trouvez nous sur la carte
  • Ouverture du secrétariat - Accueil du public Lundi - Vendredi 8:00 - 18:00

Suivez nous...

Météo