Les formations

Les conditions d'accès à la formation aide-soignante

ide5

L'accès à la formation s'effectue par des épreuves de sélection règlementées par l'arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d''état d'aide-soignant. Pour passer les épreuves de sélection, vous devez obligatoirement vous inscrire dans l'institut de formation aide-soignant de votre choix.

Conditions d’inscription :

Pour être admis à effectuer les études conduisant au diplôme d'Etat d'aide-soignant : les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date d'entrée en formation.

Plusieurs voies d'accès

Il existe plusieurs voies d'accès à la formation d'aide-soignant. Elles sont toutes sujetes à épreuve(s) de sélection dont les modalités varient.

  1. Candidats de droit commun.
  2. Candidats en terminale ou titulaires d’un baccalauréat professionnel (ASSP, SAPAT).
  3. Candidats titulaires de titres particuliers ouvrant droit à dispenses de formation - Cursus passerelles.
    • DEA, DEAVS, MC Aide à Domicile, DEAP, DEAMP, TP Assistant de Vie aux Familles
  4. Candidats par voie de VAE.
  5. Candidats par modalités spécifiques à la formation des ASH de la fonction publique hospitalière.

 

1-Droit commun2-Bac ASSP et SAPAT3-Cursus passerelles4-VAE5-ASH, FPH

Déroulement des épreuves de sélection

Les candidats entrant dans cette catégorie doivent réussir deux épreuves, une d'admissibilité et une d'admission.

1 - Epreuve écrite d'admissibilité (aucune condition de diplôme n'est requise pour se présenter à cette épreuve)

L'épreuve écrite d'une durée de 2 heures et notée sur 20 points se décompose en deux parties, elle a pour objet d'évaluer les capacités de compréhension et d'expression écrite du candidat et de tester ses connaissances dans le domaine de la biologie humaine ainsi que ses aptitudes numériques.

1 - A partir d'un texte de culture générale portant sur un sujet d'actualité d'ordre sanitaire et social, le candidat doit :

  • Expliquer les idées principales d'un texte.
  • Commenter les aspects essentiels d'un sujet traité.
 
 2 - Une série de dix questions :
  • Cinq questions portant sur des connaissances simples en biologie humaine.
  • Trois questions portant sur les quatre opérations numériques.
  • Deux questions d'exercices mathématiques de conversion.

 Les candidats ayant obtenu une note supérieure ou égale à 10 sur 20 sont déclarés admissibles et pourront donc se présenter à l'épreuve d'admission.

Toutefois, s'il peut justifier d'un des éléments suivants, le candidat peut être dispensé de cette épreuve d'admissibilité :

  • Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français comme BAC, BTS…
  • Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation continue initiale ou continue français notamment BEP Sanitaire et Social, B.E.P.A. Option Services aux Personnes, CAP Petite enfance…)
  • Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu.
  • Les étudiants ayant suivi une première année d'études conduisant au diplôme d'Etat d'Infirmier et n'ayant pas été admis en deuxième année.

 2 - Epreuve orale d'admission

Elle consiste en un entretien de 20 minutes maximum devant un jury composé de 2 personnes (le plus souvent un formateur de l'insitut et un cadre de santé professionnel de terrain), elle est également noté sur 20 points. Le candidat bénéficie de 10 minutes de préparation et l'entretien se divise en deux parties.

  1. Présentation d'un exposé à partir d'un thème du domaine sanitaire et social. Cette partie, notée sur 15 points, vise à tester les capacités d'argumentation et d'expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation.
  2. Echange avec le jury sur les connaissances et l'intérêt du candidat pour la profession d'aide soignant. Cette partie, notée sur 5 points, est destinée à évaluer la motivation du candidat.

Toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

3 - les résultats

A l'issue de l'épreuve orale d'admission et en regard de la note obtenue à cette épreuve, le jury établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

L'admission définitive dans un institut de formation d'aides-soignants est subordonnée à la production :

  • au plus tard le premier jour de la rentrée, d'un certificat médical attestant que le candidat n'est atteint d'aucune affection physique ou psychologique incompatible avec l'exercice de la profession ;
  • au plus tard le jour de la première entrée en stage, d'un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France.

Les personnes titulaires du baccalauréat professionnel ASSP (accompagnement, soins, services à la personne)  doivent  suivre les modules de formation 2, 3 et 5 et effectuer douze semaines de stages pendant lesquelles sont évaluées les compétences correspondantes. Le temps total de formation est de 21 semaines, en continu ou discontinu. Les stages sont réalisés en milieu professionnel, dans le secteur sanitaire, social ou médico-social. Au minimum un stage se déroule dans un établissement de santé, en unité de court séjour.

Les personnes titulaires du baccalauréat SAPAT (services aux personnes et aux territoires) doivent  suivre les modules de formation 2, 3, 5 et 6 et effectuer quatorze semaines de stages pendant lesquelles sont évaluées les compétences correspondantes. Le temps total de formation est de 24 semaines, en continu ou discontinu. Les stages sont réalisés en milieu professionnel, dans le secteur sanitaire, social ou médico-social. Au minimum deux stages se déroulent en établissement de santé dont un en unité de court séjour. »

Les élèves en terminale des baccalauréats professionnels ASSP et SAPAT peuvent présenter leur candidature. Leur admission définitive sera subordonnée à l'obtention du baccalauréat.

Le candidat, lors de son inscription, doit choisir la modalité de sélection souhaitée :

- soit la modalité d’admission spécifique aux candidats titulaires du baccalauréat professionnel ASSP ou SAPAT. Dans ce cas, le candidat admis bénéficie des dispenses de formation.

- soit les épreuves de sélection prévues pour les candidats de droit commun. Dans ce cas, le candidat doit réaliser le cursus intégral de la formation. Il ne peut pas bénéficier des dispenses prévues par la loi.

Déroulement des épreuves de sélection

Les candidats entrant dans cette catégorie doivent réussir deux épreuves, une d'admissibilité et une d'admission.

1 - Epreuve d'admissibilité

Le jury étudie un ensemble de document fournis à l’inscription

  • Curriculum Vitae.
  • Lettre de motivation.
  • Une copie du dossier scolaire comportant les résultats du candidat.

L’examen des différentes pièces constitutives du dossier permet de classer les candidats qui seront convoqués à l’entretien.

2 - Epreuve orale d'admission

Elle consiste en un entretien individuel avec les candidats dont les dossiers ont été retenus. D'une durée de 20 minutes maximum, auprès d'un jury de deux personnes, elle est notée sur 20 points et comporte deux parties.

  1. Présentation par le candidat de son parcours.
  2. Echange avec le jury sur la base du dossier (stage, expérience professionnelle, …) afin d’évaluer l’intérêt du candidat pour la profession et formation.

3 - les résultats

A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury d’admission établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

Les personnes titulaires du diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture qui souhaitent obtenir le diplôme d'Etat d'aide-soignant sont dispensées des unités de formation 2, 4, 5, 6, 7 et 8. Elles doivent suivre les unités de formation 1 et 3. Tous les stages se déroulent auprès d'adultes, dont un au moins auprès de personnes âgées.

Les personnes titulaires du diplôme d'Etat d'ambulancier qui souhaitent obtenir le diplôme d'Etat d'aide-soignant sont dispensées des unités de formation 2, 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 3, 6 et 8. Tous les stages se déroulent auprès d'adultes, dont un au moins auprès de personnes âgés.

Les personnes titulaires du diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale ou de la mention complémentaire aide à domicile qui souhaitent obtenir le diplôme d'Etat d'aide-soignant, sont dispensées des unités de formation 1, 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 2, 3, 6 et 8. Les stages sont réalisés en milieu professionnel, que ce soit dans le secteur sanitaire, social ou médico-social, en établissement ou à domicile. Dans le cadre de l'unité de formation 3, quatre semaines de stages minimum se déroulent dans un établissement de santé, en unité de court séjour. Le stage de l'unité 6 se déroule dans un établissement de santé. Un stage est organisé en fonction du projet professionnel de l'élève.

Les personnes titulaires du diplôme d'Etat d'aide médico-psychologique qui souhaitent obtenir le diplôme d'Etat d'aide-soignant, sont dispensées des unités de formation 1, 4, 5, 7 et 8. Elles doivent suivre les unités de formation 2, 3 et 6. Les stages sont réalisés en milieu professionnel, que ce soit dans le secteur sanitaire, social ou médico-social, en établissement ou à domicile. Dans le cadre de l'unité de formation 3, quatre semaines de stages minimum se déroulent dans un établissement de santé, en unité de court séjour. Le stage de l'unité 6 se déroule dans un établissement de santé. Un stage est organisé en fonction du projet professionnel de l'élève.

Les personnes titulaires du titre professionnel d'assistant(e) de vie aux familles qui souhaitent obtenir le diplôme d'Etat d'aide-soignant, sont dispensées des unités de formation 1, 4 et 5. Elles doivent suivre les unités de formation 2, 3, 6, 7 et 8. Les stages sont réalisés en milieu professionnel, que ce soit dans le secteur sanitaire, social ou médico-social, en établissement ou à domicile. Dans le cadre de l'unité de formation 3, quatre semaines de stages minimum se déroulent dans un établissement de santé, en unité de court séjour. Le stage de l'unité 6 se déroule dans un établissement de santé. Un stage est organisé en fonction du projet professionnel de l'élève.

Déroulement des épreuves de sélection

1 - Epreuve d'admissibilité

La première phase de la sélection consiste en l’étude des dossiers fournis lors de l’inscription

  • Un Curriculum Vitae.
  • Une lettre de motivation.
  • Des attestations de travail et appréciations.
  • Les candidats feront établir sur papier libre, une appréciation par leur dernier supérieur hiérarchique ou dernier  employeur).

L’examen des différentes pièces constitutives du dossier permet de retenir les candidats qui seront convoqué à l’entretien

2 - Epreuve orale d'admission

Elle consiste en un entretien individuel avec les candidats dont les dossiers ont été retenus. D'une durée de 20 minutes maximum, auprès d'un jury de deux personnes, elle est notée sur 20 points et comporte deux parties.

  1. Présentation par le candidat de son parcours.
  2. Echange avec le jury sur la base du dossier (stage, expérience professionnelle, …) afin d’évaluer l’intérêt du candidat pour la profession et formation.

3 - les résultats

A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury d’admission établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

Définition

La Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E) a été instituée par la loi du 17 janvier 2002 de modernisation sociale.

" Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification (…) "

Les conditions

Pour se présenter à la Validation des Acquis de l’Expérience, il faut avoir un minimum de 3 ans d’expérience soit 4200 heures sur les 12 dernières années. Les périodes de formation et de stages ne sont pas prises en compte.

Pour le diplôme d’aide soignant, il est nécessaire d’avoir une expérience ayant un rapport direct avec le diplôme. C'est-à-dire avec les soins d’hygiène et de confort : toilette, habillage, prise des repas, élimination et déplacement. Cette expérience peut être faite en établissement de santé ou à domicile, auprès de personnes dépendantes ou inconscientes et de personnes ayant un certain degré d’autonomie, à titre salarié ou bénévole.

Les étapes de la VAE aide-soignant

Le parcours VAE connaît 3 étapes majeures

  1. Le livret de recevabilité
  2. Le dossier de présentation des acquis
  3. Le jury

1-Le livret de recevabilité

Le dossier de recevabilité est une déclaration écrite des acquis du candidat grâce aux parcours professionnels. Cette activité doit en être en lien avec le référentiel des aides-soignants. Le livret 1 permet de vérifier le lien avec l’expérience.

Le livret 1 est composé :

  • D’un guide avec les conditions pour être candidat à l’obtention du DEAS (Diplôme d’Etat d’Aide-Soignant) par la VAE
  • Une fiche avec l’état civil, les coordonnées, la situation sociale, le niveau d’étude
  • Un tableau récapitulatif des activités exercées en lien avec le métier d’aide-soignant
  • Une attestation à faire remplir par l’employer
  • Une attestation d’activités bénévoles à remplir
  • ...

L'autorité sanitaire régionale examine le livret de recevabilité. Un jury se prononcera alors sur la « recevabilité » ou « non recevabilité » de la demande de validation de l’expérience.

2-Le dossier de présentation des acquis

Dans les 12 mois suivant la notification de recevabilité, le candidat doit élaborer un livret de présentation des acquis. Il peut, pour l'aider dans cette tâche, suivre un module facultatif.

Le module facultatif

D’une durée de 70 heures, généralement effectuée en 10 jours. Lors de ce module, il n’y a aucune notation, évaluation ou contrôle de connaissance mais il est important de participer à l’ensemble des interventions pendant les 70 heures.

Les organismes

Le module peut s’effectuer dans les :

  • IFAS agrées(Institut préparant au DEAS).
  • Organismes de formation professionnelle autorisés.

Le but

  • Cibler les connaissances indispensables à la pratique professionnelle.
  • Etablir un lien entre l’activité professionnelle et les connaissances personnelles.
  • Apprendre à se positionner comme aide-soignant.
  • Prendre en compte le changement de statut professionnel.
  • Apprendre les termes argumentatifs et la position à adopter face au jury.

A la fin du stage, une attestation de suivi est délivrée avec le temps de présence ou d’absence durant cette formation. L’original est remis au candidat, son double à l'autorité sanitaire régionale.

Le livret de présentation des acquis

Le livret tient compte du :

  • Parcours professionnel et son activité bénévole
  • Parcours de formation
  • Projet professionnel du candidat et les motivations à s’engager dans la VAE
  • Descriptif de l’expérience et des acquis professionnels en liens avec les 8 compétences de l’aide-soignant, pour chacune des compétences il est demandé au candidat, deux situations ou savoir-faire où l’expérience a été mise à profit auprès de personnes.

L’accompagnement

Un accompagnement individuel de 24 heures peut être envisageable en institut de formation. Il a pour but d’aider les candidats à remplir le livret 2 mais peu d’instituts l’offrent.

3- L’entretien avec le jury

Le jury a pour rôle :

  • D’analyser le dossier de présentation des acquis et les documents attestant de l’expérience.
  • De valider la présentation de chaque activité.
  • D’émettre un avis sur les aptitudes du candidat.
  • D’interroger le candidat sur ses connaissances et sa pratique professionnelle pendant l’entretien.

Après cela, le jury peut prendre une décision sur la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

L’oral peut durer plus de 45 minutes.

4- Le résultat

A la suite du passage devant le jury, celui-ci propose :

  • Soit une obtention totale du diplôme,
  • Soit une obtention partielle du diplôme : le jury indique les connaissances, les aptitudes et les compétences manquantes.
  • Soit les connaissances ne sont pas reconnues et ne valident pas le diplôme.

Si les connaissances ne sont pas reconnues, ou le diplôme partiellement obtenu, le candidat a la possibilité dans les 5 ans suivant la décision du jury d’acquérir les connaissances nécessaires et de se représenter une seule fois devant le jury.

L’acquisition des connaissances manquantes peut se faire :

  • En complétant l’expérience dans un cadre professionnel, personnel, associatif ou bénévole.
  • En s’inscrivant dans un centre de formation. Il existe des organismes de formation professionnelle continue qui proposent ce type de formation.
  • En complétant l’expérience et en s’inscrivant dans un centre de formation, le diplôme peut être délivré ou non d’une manière définitive.

Le financement

La Validation des Acquis de l’Expérience peut avoir un coût différent en fonction du parcours choisi. Son coût peut-être compris entre 400 € et 5000 €.

En effet, les frais peuvent être liés :

  • Au transport, à l’hébergement, … lors des différentes formations
  • A l’accompagnement à la préparation de la VAE auprès d’un organisme habilité
  • Aux formations complémentaires qui peuvent être demandées notamment lors d’une validation partielle du diplôme d’état

Modalités spécifiques à la formation des ASH de la fonction publique hospitalière.

Voir l'arrêté du 18/04/2013 pris en application de l'article 8 du décret n° 2013-121 du 06/02/2013 et fixant la nature des épreuves et les règles d'organisation générale des concours réservés pour l'accès au corps des aides-soignants de la fonction publique hospitalière.

Informations extraites des textes suivants :

  • Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif au Diplôme d’Etat d’Aide-Soignant.
  • Arrêté du 15 mars 2010 modifiant l’arrêté du 22 octobre 2005.
  • Circulaire N°DGS/SD2C/2007/71 du 19 février 2007 relative à la mise en œuvre de la réforme des études conduisant au diplôme d’Etat d’Aide-Soignant.
  • Arrêté du 21 mai 2014 modifiant l'arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat
  • La loi du 17 janvier 2002 sur la modernisation sociale.
  • L’arrêté du 25 janvier 2005 modifié relatif aux modalités d'organisation de la validation des acquis de l'expérience pour l'obtention du diplôme d'Etat d'aide-soignant,
  • L’arrêté du 4 juillet 2007 modifiant les arrêtés relatifs à l'organisation de certains diplômes du travail social et de la santé

Contactez nous

  • Campus Tohannic - 11 rue André Lwoff - 56000 Vannes
  • +33 2 97 46 84 00
  • secretariat@ifsi-vannes.fr
  • Contact
  • Trouvez nous sur la carte
  • Ouverture du secrétariat - Accueil du public Lundi - Vendredi 8:00 - 18:00

Suivez nous...

Météo